Joué images.org

forum de l'association Joué images 37. Photo, vidéo, diaporama et images numérique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 " Big Eyes "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damonx
f 1
avatar

Nombre de messages : 1612
Age : 47
Date d'inscription : 16/11/2007

MessageSujet: " Big Eyes "   Ven 10 Avr 2015 - 9:18

Le nouveau Tim Burton : « Big Eyes ».
Son petit dernier était « Frankenweenie », l'adaptation en long de son propre court-métrage d'animation datant des années 80 ; bonne réalisation, assez plaisant mais très en deçà de ce que le bonhomme faisait il y a 30 ans.
Son nouveau film part d'une histoire vraie, ce qui fait sa seconde adaptation d'un fait réel après « Ed Wood » sur un artiste geek au possible (donc comme Tim à l'époque) ce qui a donné un chef d'oeuvre.

BIG EYES raconte la scandaleuse histoire vraie de l’une des plus grandes impostures de l’histoire de l’art. À la fin des années 50 et au début des années 60, le peintre Walter Keane a connu un succès phénoménal et révolutionné le commerce de l’art grâce à ses énigmatiques tableaux représentant des enfants malheureux aux yeux immenses. La surprenante et choquante vérité a cependant fini par éclater : ces toiles n’avaient pas été peintes par Walter mais par sa femme, Margaret. L’extraordinaire mensonge des Keane a réussi à duper le monde entier.
Le film se concentre sur l’éveil artistique de Margaret, le succès phénoménal de ses tableaux et sa relation tumultueuse avec son mari, qui a connu la gloire en s’attribuant tout le mérite de son travail.


En voyant les peintures de Margaret (toujours vivante et très vaillante), on comprend l'intérêt de Tim pour cette artiste (on peut y voir des lieux communs avec ses propres peintures) ; on peut se dire que cette connexion avait donné « Ed Wood » (quand le meilleur réalisateur ou le plus original de l'époque rendait hommage au plus mauvais en le rendant touchant et sans doute moins mauvais qu'on ne le disait).
Ne connaissant ni la peintre, ni le scandale, le film est un beau portrait de cette artiste en la rendant à la fois geek, attachante et touchante, qui a force de ténacité, arrivera à exister par son Art. La duperie permet à Tim de montrer ceux qui existent par procuration dans l'Art des autres ; il a du en rencontrer des cas pareils qui ont du bien le faire chier ; il se venge peut-être d'eux par ce biais avec ce personnage qui devient absolument odieux, voire fou par la montée d'égo qui le submerge.

Si la narration est propre et claire (pas le point fort de Tim), on vient voir un Burton pour se noyer dans un univers visuel qui est en déliquescence depuis quelques années.
Une bonne histoire ici mais pas un grand film de Tim, à part 2 ou 3 moments visuels bien frappadingues, drôles.
C'est évidemment peu.

Un duo qui fonctionne bien : Amy Adams (Lois Lane dans le « Man of Steel » et dans le prochain Superman en 2016) est une héroïne autant ténébreuse que lumineuse. Christophe Waltz est donc son tortionnaire, qui en fait trop comme dans tous ses rôles (c'est aussi ça un méchant).

Un film peut-être un peu anonyme mais bien mené, bien joué et beau comme une peinture (un petit frenchie à la photographie : Bruno Delbonnel).

Bon film !!!
Revenir en haut Aller en bas
 
" Big Eyes "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les yeux bleus (A pair of blue eyes)
» gaze correction et boggled eyes ?
» un fish eyes 8mm pour 249 euros
» Roller Eyes du JOKER DX.
» Tiger eyes (le parfum français de Shahrukhji)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Joué images.org :: GENERAL :: Monsieur cinéma et son bon choix.-
Sauter vers: