Joué images.org

forum de l'association Joué images 37. Photo, vidéo, diaporama et images numérique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Compte-rendu Eclairages continus

Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Smette
f 2.8
avatar

Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 16/06/2009

MessageSujet: Compte-rendu Eclairages continus   Jeu 15 Jan 2015 - 11:53

Compte-rendu de la présentation :
Plan d'éclairage et lumières continues.
(Philippe Smette et Anthony Mercier de Studio-Univers)
1/Premier distinguo : différencier "Lumières" et "Plan d'éclairage".
On appellera "lumières" les sources naturelles ou artificielles.
Naturelles : soleil, lune, crue, tamisée ou non par la brume par ex., rai de lumière…
Artificielles : bougie, ampoule, lumières continues (mandarines, blondes, lampes fluo, leds, Fresnel)
On parlera d'un "plan d'éclairage" pour la manière d'utiliser ces lumières. Dans un même studio, avec un même modèle, et des lumières identiques, 5 photographes obtiendrons 5 photos différentes en mettant en œuvre des "plans d'éclairage" différents. Le plan d'éclairage est en quelque sorte la signature de chacun, notre capacité à écrire avec la lumière.
2/ Les lumières continues sont plus adaptées à la vidéo qu'à la photographie. Cela est vrai sauf que outre qu'elles sont employées depuis longtemps en studio Harcourt, elles ont une vraie valeur pédagogique. Elles sont le "WYSIWYG" de la photographie : "What you see is what you get", ce que vous voyez est ce que vous obtiendrez. Encore faut-il apprendre à lire in situ les transformations au fur et à mesure du montage de son plan d'éclairage. Cela demande un entraînement. Ce qu'on y apprend peut aisément se transférer lors de l'utilisation de flashs.
3/ Dans un "plan d'éclairage", il y a 4 éclairages de base :
- L'éclairage-clé ou principal.
- L'éclairage d'ambiance.
- L'éclairage d'effets.
- L'éclairage de fond ou d'arrière-plan.
On peut n'en mettre en œuvre qu'un ou deux ou trois ou quatre. Dans un éclairage, on peut utiliser une, deux, trois… sources. Ce qui complexifie le plan d'éclairage. On peut aussi y ajouter des coupe-flux, des réflecteurs…
3a/ L'éclairage-clé ou principal :
C'est celui qui va donner la note principale à votre photo, sa dominante lumière.
Ces caractéristiques : faisceau dirigé, éclairage dynamique, lumière forte.
Objectifs : il situe le modèle dans l'espace, crée un relief, définit sa forme et son volume.
L'atmosphère de la photo dépendra de sa place par rapport au photographe.
Comme il s'agit d'une lumière forte, dirigée, cet éclairage crée des zones d'ombre marquées.
3b/ L'éclairage d'ambiance :
C'est ce qu'on appelle une source de remplissage.
Caractéristiques : Surface beaucoup plus grande que la précédente, large faisceau, lumière diffuse (réflecteur passif).
Objectif : éclairer, gommer les zones d'ombre créées par l'éclairage principal.
SANS EN CREER DE NOUVELLES !
3c/ L'éclairage d'effets :
Comme son nom l'indique, permet de provoquer un effet pour, par exemple, décoller un modèle du fond.
Caractéristiques : faisceau étroit (snoot conique, nid d'abeilles), semi-contre-jour
Objectif : silhouetter le modèle par une création d'une auréole de lumière. Ou, en cas de nature morte, souligner un élément translucide.
3d/ L'éclairage de fond ou d'arrière-plan.
Après avoir vérifié par mes paramétrages boitier que le fond noir est bien noir, je peux avoir envie de l'"animer", de lui donner une texture afin d'éviter un à-plat.
Caractéristiques : éclairer tout ou partie du fond en intercalant entre la source et le fond un papier lacéré et froissé ou des caches aux formes prédécoupées.
4/ Lumières continues, température jour, fluo et Leds.
4a/ Ampoules halogènes.
Le club dispose pour le moment de mandarines, blondes, Fresnel.

La plupart sont calibrées 3200 kelvin soit une température de couleur proche du lever ou coucher de soleil, donc proche d'une lumière jaune/orange.
La température de couleur lumière-jour se situe vers 5000 à 5500 kelvin.
L'utilisation de ces lumières va nécessiter quelques paramétrages particuliers :
- Une montée en ISO (400, 650, 800, 1250) afin, pour une vitesse de 1/60 d'évaluer l'ouverture. Cette vitesse minimale permet d'éviter les flous de bougé. Selon les boitiers et donc selon les capteurs, on peut monter en ISO sans avoir une trop grande présence de grains dans la photo.
- L'idéal et de mesurer la lumière avant la prise de vue et de la contrôler régulièrement dès lors qu'on modifie le plan d'éclairage.
- On pourra également essayer diverses "balances des blancs" pour compenser la température de 3200 kelvin.
Une autre caractéristique des lumières évoquées ci-dessus concerne le dégagement de chaleur (désagréable pour le modèle mais aussi pour le photographe, ce dernier devant manipuler les panneaux coupe-flux en sécurité).
4b/ lampes Fluo :
Diverses lampes fluo nous ont été présentées hier soir.
ce sont des lampes "lumière jour" - 5500 kelvin
Elles sont assez encombrantes, volumineuses et aussi fragiles.
Les nouveaux produits permettent d'en mettre en batterie plusieurs en même temps avec la possibilité d'en allumer une, deux,… sept en même temps.
Si l'on tient compte des 4 types d'éclairage cités ci-dessus, une difficulté réside dans la limitation d'utilisation de coupe-flux, boîtes à lumières.
4c/ Les lumières LEDS :
Lumière-jour 5500 kelvin
Les possibilités actuelles de variations d'intensité en font des produits intéressants. De même que, pour certains produits, l'utilisation potentielle des boîtes à lumières, snoots, bols,… utilisés pour les prises de vues au flash.
Un produit (plateau LEDS sur batterie) a particulièrement attiré l'attention dans la mesure où il peut répondre à des attentes lorsque des photographes se rendent sur des sites dépourvus de lumières et accès à des prises de courant.
Ces dernières (lumières LEDS) ne chauffent pas.
Néanmoins, il faut tenir compte de l'inconfort pour un modèle-vivant qui se trouve en permanence sous la violence de l'éclairage. En ce qui concerne les lumières LEDS, la présence de variateurs permet d'étudier la lumière et les ombres sur le modèle à faible intensité, quitte à la monter au moment de la prise de vue.
Toutes les lumières décrites peuvent, bien entendu, s'utiliser pour des prises de vues de "Natures mortes).


Les informations concernant les produits présentés hier soir se trouvent sur : http://www.studiounivers.fr/

_________________
Artsmette
CARNET PHOTOGRAPHIQUE
http://www.artsmette.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artsmette.fr
philippe
f 8


Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Compte-rendu Eclairages continus   Ven 16 Jan 2015 - 21:18

Merci Philippe pour ce compte rendu imposant cheers
Revenir en haut Aller en bas
 
Compte-rendu Eclairages continus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte-rendu Eclairages continus
» Compte rendu Chaos/Orques VS Empire/Breto
» [compte rendu] sortie montpellier
» Compte rendu déplacement RIH ce 13/01/2012
» Compte rendu de fin de saison...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Joué images.org :: Les ateliers de mercredi :: Lumière continue-
Sauter vers: